Sweetohm

Michel Casabianca

J’y vais de mon petit commentaire sur la keynote de MacWorld 2007.

AppleTV

Cette annonce ne semble pas avoir ému les foules, et on le comprend. Pour moi, l’AppleTV n’est qu’un Mac Mini bridé. Voici deux ans, je me suis équipé d’un téléviseur HD (avec entrée DVI) et d’un Mac Mini pour implémenter un Media Center tout à fait convenable. Certes, un Mini est plus cher que l’AppleTV, mais :

  • La synchronisation n’est pas nécessaire (même avec la version n du Wifi, je pense que cela doit vite devenir pénible de synchroniser une bibliothèque iTunes).
  • La capacité du disque dur est bien supérieure (surtout couplé à un disque externe).
  • Je peux lire tous les formats vidéo (même ceux qui n’ont pas été bénis par Apple).
  • Je peux surfer sur le net, lire mon courrier ou jouer, enfin faire tout ce que l’on attend d’un ordinateur.

Bref, cette annonce m’a laissé de marbre.

iPhone

Cette annonce m’a fait l’effet d’une gifle. Je travaille dans le monde de la téléphonie mobile depuis presque sept ans, et je croyais avoir tout vu. Lorsque j’ai appris qu’Apple allait annoncer un téléphone, je dois dire que j’étais très sceptique; je ne voyais pas comment l’on pouvait encore se faire une place au soleil dans ce monde pitoyable où chacun y va de ses petites fonctionnalités totalement inutiles.

L’approche d’Apple a été de tout repenser, à commencer par l’interface homme - machine. Apple nous a déjà fait le coup avec le MacIntosh et son interface + souris, mais aussi avec l’iPod et sa roue + connexion iTunes. L’iPhone quand à lui utilise un écran tactile et une interface graphique à la demande qui n’affiche que ce dont a besoin l’application en cours. Cela simplifie drastiquement l’utilisation des logiciels embarqués qui deviennent d’une utilisation triviale. Ainsi, lorsqu’on téléphone, seules les icônes utiles sont affichées sur l’interface (pour prendre un deuxième appel, raccrocher, créer une conférence, etc).

Cette approche a été aussi adoptées par Nintendo pour ses dernières consoles (la DS et la Wii) , avec le succès que l’on sait. Les concurrents se contentent d’améliorer l’existant et de lui ajouter des fonctionnalités souvent inutiles. Par exemple, le HD c’est très bien, mais seuls 17 % des foyers en sont équipés ! Il en va de même dans le monde de la téléphonie mobile. Il suffit de voir ma mère (mal) utiliser son téléphone mobile pour comprendre que la dernière chose dont elle a besoin dans son téléphone, c’est bien d’une machine virtuelle Java ;o)

Bien sûr, il y a des geeks pour se plaindre que l’iPhone n’embarque pas de VM Java, qu’il est fermé, qu’il n’utilise pas un vrai OSX. Mais qui s’en soucie (à part eux bien sûr) ? Pour ma part, ces débats ne m’intéressent pas. Ce que je veux, c’est un iPhone et vite !!!

Un autre aspect intéressant de l’iPhone est l’intégration d’un iPod. Je dois dire que jusqu’à présent, je n’ai jamais été convaincu par les appareils qui prétendent tout faire et ne font rien correctement. Cependant, lorsque je pars en voyage avec mon iPod, mon téléphone mobile, ma DS Lite et mon appareil photo numérique, j’ai un peu honte d’être un geek ! Cette fois, il semble que cet appareil combine deux champions dans leur catégorie. Peut être qu’après tout, je vais échapper à la Geek Belt ;o)

Ce que j’aurais aimé entendre

Comme vous l’avez certainement compris, je suis assez friand de matériel Apple. Ma seule déception en la matière a été l’iPod Shuffle (première génération, mais la deuxième est affecté de la même tare). L’interface est assez déficiente : pas d’affichage et quelques boutons pour faire défiler les titres. J’aimerais qu’Apple annonce un Shuffle qui :

  • Lirait le titre des chansons (même avec un accent anglais, ce serait mieux que rien).
  • Disposerait de commandes vocales pour avancer et reculer dans la liste de lecture.

Un Shuffle qui parle et écoute en quelque sorte. Steve, je suis justement disponible en ce moment ;o)