Sweetohm

Michel Casabianca

Depuis le passage de la ligne de TGV Paris - Bordeaux en grande vitesse, ID TGV a été remplacé par Ouigo. J’ai donc utilisé leur appli Android pendant quelques semaines…

J’ai rarement vu une application, et plus généralement un système informatique, aussi mal fichu :

  • Une page demande nom, prénom et année de naissance et la suivante… redemande les mêmes informations.
  • Les données personnelles ne sont pas enregistrées, on doit donc resaisir les mêmes informations à chaque commande.
  • Par contre, certains champs des données de la carte de paiement sont gardées par le système et proposées à l’auto-complétion, ce qui est un problème majeur de sécurité.
  • Il faut ajouter les billets achetés dans l’application elle même à la main avec le numéro de réservation reçu par email.
  • On ne peut payer plusieurs voyages en même temps, il faut payer séparément chaque aller et retour, bien que l’application mentionne un panier.

J’ai été voir la version iOS de l’application et elle ressemble étrangement à la version Androïd… Ils ont dû utiliser un framework multi-plateforme pour développer les applications Androïd et iOS.

On peut donc dire que tant au niveau ergonomique que technique, cette application est une véritable catastrophe industrielle.

Connaissant un peu le monde merveilleux du développement logiciel, ça fleure bon la SSII au rabais, qui a elle même peut être sous traité le développement à l’étranger…

Cela dénote d’un mépris total de la technique : on mise tout sur l’aspect commercial (combien coûte un changement de nom comme Ouigo ou Inoui ?) au mépris de la technique.

Je pense que la SNCF est en train de creuser sa propre tombe avec une application (dans tous les sens du terme :o) assez remarquable.