Sweetohm

Michel Casabianca

Lorsque Apple a annoncé que l’iPhone serait fermé et n’accepterait pas d’applications tierces, des dents ont grincé. Quand Steve Jobs a annoncé un kit de développement pour applications web dédiées à l’iPhone, ça ressemblait à un pansement sur une jambe de bois !

Maintenant qu’Apple a mis en ligne un répertoire d’applications web pour l’iPhone, je comprends mieux la stratégie derrière tout cela et me souviens qu’Apple a négocié un forfait data illimitées avec les opérateurs. C’est génial : pas d’applications à installer, de problèmes de taille mémoire, de stabilité ou de sécurité ! Ca ne présente que des avantages, autant pour les développeurs que pour les utilisateurs.

J’ai l’impression que Jobs a toujours un coup d’avance… Pendant ce temps là, chez Microsoft, on prépare un Service Pack 3 pour XP qui inclut des fonctionnalités de Vista. On a comme l’impression qu’ils ont un coup de retard… C’est la différence entre un bon joueur d’échec et un mauvais : le bon pense stratégie (la direction dans laquelle il veut aller), alors que le mauvais pense tactique (son prochain coup).

A noter que tout le monde peut tester ces applis, même sans iPhone. Il suffit d’un navigateur web !