Sweetohm

Michel Casabianca

Pour moi le 21e siècle a commencé le 12 décembre 2002 lorsque j’ai eu la bonne idée de m’acheter un iMac G4 17”. Je me suis longuement posé la question de savoir si ma prochaine machine aurait une architecture Intel (sous Linux) ou PowerPC (sous MacOSX). Pour finir, je me suis dit que le coup vallait d’être tenté.

Et je ne regrette rien ! Pour ma part, je fais du développement Java et XML, mon épouse de la bureautique et mes filles des jeux éducatifs. Pour ces utilisations, un Mac est probablement le meilleur compromis. Pour ma part, j’ai installé mes projets et recompilé mes codes et documents en quelques minutes. Pour un utilisateur de Linux, la transition est immédiate (le tout est de trouver l’application Terminal).

L’intégration de Java est la meilleure qu’il m’ait été donné de voir (la VM, une 1.3.1 est installée par défaut avec MacOSX). Elle présente des fonctionnalités intéressantes (comme le partage entre les VMs des librairies chargées ou l’accélération graphique de Swing). Bref, c’est l’OS rêvé pour le développeur Java. Une VM 1.4 en bêta est disponibe en téléchargement sur le site d’Apple.

Le XML n’est pas en reste puisque c’est le format natif des fichiers de configuration MacOSX ! Le seul reproche que l’on pourrait faire à MacOSX dans ce domaine serait d’utiliser un encodage (MacRoman) un peu ésotérique. Une petite ligne de configuration dans son .emacs (pour choisir l’encodage ISO-8859-1 comme encodage par défaut) et le tout est oublié.

Le monde Unix est à portée de main de l’utilisateur MacOSX grâce au projet Fink qui propose des portages des outils Unix sous MacOSX, le tout distribué avec un portage du système de packages de Debian. Autant dire que télécharger et installer une telle application est l’affaire d’une ligne de commande dans un term.

J’ai aussi été charmé par la qualité et le design de ces machines : dés le premier contact, on tombe sous le charme d’une machine qui a une personnalité, le tout pour un prix raisonnable et qui tourne sous un noyau basé sur BSD sous licence Open Source (Darwin) que pourrait-on demander de plus ?